Samedi 18 mai - 21h

LA FLÛTE ENCHANTÉE

Par Comédiens et compagnie

Spectacle musical

D’après l'oeuvre musicale de W. A. Mozart

Tout public

 

Une distribution à couper le souffle : 15 artistes, tous virtuoses. Révélation du Festival d’Avignon. Jean-Hervé Appéré et Gil Coudène nous offrent une mise en scène délirante et fantastique du célèbre opéra de W.A Mozart. Les voix sont sublimes et les acteurs percutants ! Une pure magie.

« Un véritable bijou…» Le Parisien

« Un Mozart pour rire et pour rêver et c’est vrai ! » Jean-Michel Dhuez Europe 1

« Un spectacle endiablé et coloré… » Claire Baudéon – France Info

« …Aussi inventive qu’humoristique… » Télérama

 

Vente des billets : 

- 1h15  avant le spectacle : Vente des places réservées par mail Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

- ¾ h avant le spectacle : Vente des places tout public

 

Plein tarif : 12 €/-12 ans et familles nombreuses : 8 €

 

Pass’Sport Culture : Gratuit

 

Tamino s’introduit dans le royaume de Sarastro pour y délivrer la fille de la Reine de la Nuit, la douce Pamina. Accompagné de Papageno, il doit traverser de nombreuses épreuves pour être digne d’être un homme et s’unir à Pamina. Démons, Dames émoustillées, Prêtres et Génies sont du voyage…

 

Neuf comédiens et six musiciens s’emparent de ce conte fantastique pour en faire un joyeux divertissement musical reprenant les principaux airs de l’opéra de Mozart. Chanteurs, danseurs, cascadeurs, escrimeurs, ils maîtrisent autant le registre dramatique que le registre comique, l’émotion que la farce, et participent aux choeurs et à certains airs. Les deux chanteuses sopranos sont impliquées dans l’action, tandis que la partition musicale est assurée par un étonnant quintette (basson, deux clarinettes, accordéon et flûte à bec).

 

L’opéra populaire de Mozart est ainsi revisité par l’une des meilleures troupes de commedia dell’arte dans un spectacle familial par excellence, qui mêle burlesque et fantastique, action et chant, émotion et rire et qui a été plébiscité au Festival d’Avignon.

 

 

- Distribution - 

 

Comédiens : 

 

Tamino : Fred Barthoumeyrou 

Pamina : Paula Lizana ou Clémence Lévy

Papageno : Antoine Lelandais ou Guillaume Collignon

Papagena : Bérangère Mehl 

La Reine de la Nuit : Géraldine Casey ou Marion Baglan  

Sarastro : Pierre Audigier ou Henri de Vasselot

Monostatos : Stéphan Debruyne

Les Trois Dames :  Marie Némo, Ana Isoux & Agnès Mir

Les Trois Esclaves : Lucy Samsoën, Bérangère Mehl  & Pierre Audigier ou Henri de Vasselot

Un Ours  : Marie Némo

Un Sanglier  :  Agnès Mir

Un Lion : Lucy Samsoën

Une Grue (marionnette) : Bérangère Mehl ou Agnès Mir ou Marion Baglan

Trois Enfants (marionnettes) : Marie Némo, Lucy Samsoën & Bérangère Mehl ou Agnès Mir

Le premier Prêtre : Pierre Audigier ou Henri de Vasselot

Le deuxième Prêtre : Stephan Debruyne

Le vent : Lucy Samsoën & Agnès Mir

Le Dragon (marionnette) : Pierre Audigier ou Henri de Vasselot, Bérangère Mehl, Lucy Samsoën & Stephan Debruyne

Musiciens : 

 

Flûtes à Bec :  Ana Isoux

Deux Clarinettes : Vincent Boisseau & Jonathan Jolin

en alternance avec Nicolas Naudet & Jean-Brice Godet

Basson : Yannick Mariller ou Cécile Hardouin, Cécile Jolin, Simon Béchemin

Accordéon : Laurent Derache ou Eric Allard

Equipe artistique : 

 

Mise en scène : Jean-Hervé Appéré

Assistants mise en scène : Samuel Muller & Gil Coudène

Adaptation Musicale : Vincent Manach

Direction Musicale : Samuel Muller

Pantomime : Valérie Bocheneck

Marionnettes : Emmanuelle Trazic

Danse : Edith Lalonger

Chant : Samuel Muller, Jeroen Bredewold & Anne-Laure Savigny

Coordination Combats : Patrice Camboni

Masques, Décors et Tréteaux : Stephano Perocco di Meduna

Costumes : Delphine Desnus

Perruques & Maquillages : Lou-Valérie Dubuis

Lumières : Edwin Garnier

 

Comédiens et Compagnie

L'Opéra Hors les Murs !

  

La Flûte enchantée s’adressait dés sa création à un public populaire. Aujourd’hui les représentations de l’opéra de Mozart touchent plutôt une élite mélomane. Le dessein de Comédiens & Compagnie, comme par le passé avec La Princesse d’Élide notamment, est de toucher un tout public riche de ses différences, sociales ou culturelles.

 

Pour ce faire notre premier travail a été de sélectionner les airs et les choeurs les plus représentatifs du génie de Mozart, ceux dont la densité émotionnelle est la plus accomplie (Air de Pamina, la Reine de la Nuit, Monastatos, Sarastro...) afin de garder au spectacle cette qualité esthétique qui nous est chère. La deuxième étape a concerné en particulier les dialogues et récitatifs. Nous les remplaçons par des dialogues rapides à la manière de la commedia dell’arte, parfois à partir d’improvisations, selon les règles de la rhétorique théâtrale développées entre autre par Carlo Boso. Ces dialogues ont pour but de faire avancer l’action mais aussi d’amener les effets comiques, ce qui est aussi l’identité de notre travail et sa force auprès du public large que nous cherchons à toucher. Ces dialogues sont ensuite enrichis, esthétiquement et émotionnellement, par l’incorporation de répliques du repertoire français du XVIII ème siècle, essentiellement Beaumarchais, Lesage, Gueulette et Marivaux. Notre Flûte enchantée est donc un spectacle de commedia dell’arte dans lequel est réintroduit 30 % environ de l’oeuvre de Mozart.

  

La partition musicale est assurée par un quatuor à vent (Basson, deux clarinettes et un accordéon auxquels s’ajoute dans certains passages la flûte à bec). Aux neuf comédiens qui participent aux choeurs et à certains airs (Papageno par exemple, Papagena, les trois dames...) sont adjoints une soprano collorature et une soprano. Ces chanteuses sont impliquées dans l’action au même titre que les comédiens. Les comédiens, qui interprètent plusieurs personnages, suivent, par de multiples métamorphoses et un art de la rupture consommé, les diverses situations qui se succèdent et s’entrechoquent. Chanteurs, danseurs, cascadeurs, escrimeurs, ils maîtrisent autant le registre dramatique que le registre comique, l’émotion que la farce, la convention qu’une authenticité certaine.

  

La scénographie est identique à celle de nos précédents spectacles : des tréteaux traditionnels en guise de scène (avec un effet de pespective amenée par les différents niveaux de décors), les musiciens étant positionnés à cour. Ce dispositif est maniable, peu encombrant, donc à même de s’adapter aux multiples situations que nous sommes amenés à rencontrer en tournée... Le décor est un ensemble de 5 colonnes triangulaires, disposées en triangle, éclairées individuellement, qui pivotent sur un axe et qui offrent ainsi aux spectateurs 3 "images" différentes (La Forêt, l'extérieur du Temple et son inétrieur). Notre Flûte enchantée se veut un spectacle à effets avec cette touche saltimbanque qui nous est propre.